Decathlon, a “Great Place to Work”

Cette année, Decathlon est entré dans le top 5 du palmarès 2013 Great Place to Work qui classe les entreprises françaises dans lesquelles il fait bon travailler. Partisan d’un management responsabilisant, l’entreprise jouit d’une culture forte qui se nourrit au quotidien de l’esprit et du sens qui motive ses salariés : « Ensemble, créer l’envie et rendre accessible à chacun le plaisir et les bienfaits du sport ».

On vous avait déjà parlé de la culture d’entreprise de la marque passion Tribord, que Thomas avait découvert lors de son stage de M1. Aujourd’hui, on a décidé de mettre à l’honneur un ancien du Master Marketing et Gestion du Sport de la Faculté de Strasbourg : il s’agit de Nicolas Ochem qui est issu de la promotion 1994 et qui occupe actuellement le poste de Directeur France des Villages OXYLANE.

 Decathlon a great place to work

Tu as commencé ta carrière chez Decathlon à ta sortie du M2 MGS de Strasbourg, avec un premier poste en tant que responsable de rayon. Qu’est-ce qui t’a le plus motivé à vouloir gravir les échelons ?

A la sortie de mes études, comme beaucoup, j’avais de grands rêves : manager une équipe importante, réaliser de grands projets, prendre rapidement des responsabilités… Ce sont ces objectifs qui ont guidé mes actions dans l’entreprise, dès le début. Je savais qu’il était incontournable de faire très vite ses preuves sur le terrain, au contact direct de ses clients, particulièrement dans le monde du retail. J’ai beaucoup appris durant mes premiers mois et je conserve beaucoup de bons souvenirs de cette période que je considère comme une phase d’intégration indispensable et importante pour appréhender les valeurs de l’entreprise que l’on a rejoint. Ensuite, je savais que DECATHLON était un groupe en pleine croissance, offrant de multiples perspectives. Curieux de nature, j’avais une grande envie de partir à la découverte de plusieurs métiers pour enrichir ma formation initiale.

A peine un an plus tard, tu deviens directeur de magasin, un poste que tu occupes pendant 3 années, avant de devenir contrôleur de gestion. Quels ont été les challenges les plus importants auxquels tu aies fait face durant ta carrière ?

Ils sont assez nombreux mais j’en retiendrais un durant cette période : j’ai eu l’occasion de mener un grand projet de développement pour mon magasin de l’époque. J’en ai à la fois doublé la surface et j’y ai développé l’une des premières « mini-galeries » commerciales, avec quelques boutiques, un restaurant et un square sportif. C’était le début d’une nouvelle stratégie pour le groupe : adosser au magasin DECATHLON des services, des espaces de pratique et des commerces complémentaires. L’esquisse de ce qu’allait devenir le projet des Villages OXYLANE. Ce challenge n’était pas gagné d’avance car tout était nouveau : il allait falloir faire preuve d’inventivité, d’innovation et aussi prendre un certain nombre de risques, car chez DECATHLON, tout était déjà très normé à cette époque. J’allais devoir sortir des sentiers battus et on sait que ce genre d’aventure originale peut mener au succès, mais aussi être source de grands échecs. Fort heureusement, l’opération s’est soldée avec de bons résultats et de nouvelles stratégies sont nées de cette expérience.

Depuis 2003, tu as évolué au sein des Villages OXYLANE, tout d’abord en tant que directeur du Village de Wittenheim (Mulhouse) et puis comme directeur régional EST des Villages OXYLANE. Un Village OXYLANE : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

Un Village OXYLANE, c’est le dépassement du concept de centre commercial, probablement l’esquisse de ce que seront nos lieux d’achat périphériques de demain. Le centre commercial né dans les années 70 est aujourd’hui totalement dépassé : avec les Villages OXYLANE, nous voulons construire un lieu de vie, plus qu’un simple lieu d’achat. Ainsi, au-delà des commerces orientés vers le sport ou les loisirs, nous proposons des services, des activités sportives pour tous, et surtout de l’animation la plus permanente possible pour que chacun, petit ou grand sportif, se sente bien et aime se retrouver sur nos sites. Nous disons souvent que nos sites doivent être le plus grand terrain de sport de leur région et aussi le lieu privilégié où les sportifs peuvent s’équiper, mais aussi partager de bons moments, leurs expériences… Avec les nouvelles technologies, les habitudes de consommation changent, et le networking prend une place prépondérante : la distribution et les opérateurs de l’immobilier commercial doivent intégrer ces évolutions et proposer, aux côtés des collectivités, de nouveaux lieux de construction du lien social. C’est l’ambition des Villages OXYLANE.

Quel est l’intérêt de ces Villages pour Decathlon, et plus largement pour OXYLANE ?

Pour l’enseigne DECATHLON, comme pour les autres commerces que nous accueillons, il est évident qu’il est plus puissant de s’implanter dans un espace thématisé autour du sport et des loisirs qu’en solo. Les visiteurs ont tendance à rester plus longtemps sur le site qui devient un lieu de destination, plus qu’un lieu de passage. Historiquement, la distribution s’est orientée vers la notion d’achat rapide pour répondre à l’attente du consommateur pressé des années 80. Dans un Village OXYLANE, on conserve cette possibilité, tout en donnant l’occasion au visiteur de passer plus de temps sur place pour répondre à d’autres besoins corollaires. Le concept répond donc à la fois aux incontournables de la consommation moderne, mais aussi au besoin de renouer avec le contact humain, la convivialité, le bien-être. La thématique sportive est particulièrement adaptée à cet objectif.

Pour OXYLANE, les Villages sont l’expression physique des valeurs du groupe, et donnent la possibilité à ses différentes composantes – distribution, marques propres, filiales diverses – de s’exprimer au mieux sur le terrain. Ils répondent également à une stratégie immobilière qui allie la maîtrise de l’environnement des enseignes du réseau et le développement de sites majeurs à forte valeur ajoutée sur le long terme.

Aujourd’hui, tu es directeur France des Villages OXYLANE : à quoi ressemble ta journée type ? Quels sont les temps forts de l’année ?

Mon métier est passionnant dans le sens où aucune de mes journées ne se ressemble : nous sommes probablement parmi les seuls à exercer tous les métiers de la sphère immobilière, en B to B et en B to C – aménageur, société foncière, développeur, promoteur, gestionnaire, animateur. Les savoir-faire à mettre en œuvre sont donc très variés : du management tout d’abord car les Villages OXYLANE en France, c’est une équipe d’environ 50 personnes (directeurs de sites, responsables sécurité-maintenance, responsables communication, directeur financier, responsable construction…) ; beaucoup de relationnel externe avec nos partenaires institutionnels, élus, collectivités, prestataires, enseignes ; la gestion au quotidien de sites importants comprenant plusieurs milliers de m² de bâtiments et plusieurs dizaines d’hectares de terrains ; et bien évidemment la gestion de projets ambitieux dont la concrétisation s’échelonne sur plusieurs années. Quant aux temps forts, contrairement au commerce, il n’y en a pas vraiment : le rythme est très soutenu toute l’année, mais les priorités évoluent selon les périodes de l’année, l’avancement des projets, et les attentes de nos clients qui sont les enseignes présentes sur nos sites.

Village Oxylane

Finalement, tu as très vite évolué, de responsable de rayon en 1997 jusqu’au poste de directeur France des Villages OXYLANE que tu occupes actuellement, en bénéficiant d’une mobilité interne forte. Est-ce qu’un parcours comme le tien est une exception ?

Je ne pense pas. Certes, chacun progresse à son rythme, selon ses envies et ses compétences, mais il faut reconnaître un mérite à OXYLANE, celui de faire grandir ses collaborateurs et de donner une chance à chacun, en fonction de ses talents. Avec quelques qualités et de la motivation, je pense que de nombreux collaborateurs d’OXYLANE ont exercé des métiers qu’ils n’auraient probablement pas imaginé exercer un jour. Il y a aussi certainement quelques inconvénients car l’entreprise n’est pas parfaite, mais le fait de placer l’épanouissement de l’Homme au cœur des valeurs d’entreprise est pour moi un élément important dans la confiance qu’on accorde à son employeur.

Quand on voit que tu as fait ta carrière intégralement dans le réseau OXYLANE, on se dit que forcément, il doit être agréable d’y travailler. Quels sont les secrets des gilets bleus ?

La jeunesse des équipes joue très certainement dans la bonne ambiance qui règne au sein du groupe, mais pas uniquement. En effet, l’entreprise vieillit et cependant « les valeurs » essentielles perdurent, ce qui témoigne d’une culture très fortement ancrée. Par ailleurs, OXYLANE ne recrute que des sportifs assidus et il faut avouer qu’entre sportifs, il existe des liens naturels, un sens de l’entraide et du dépassement de soi qui contribuent à ce que chacun partage des intérêts communs, se sente bien au sein de son équipe. Et puis, il y a la notion de responsabilité et de projet : avoir des responsabilités claires, la liberté d’élaborer un projet avec un certain droit à l’erreur, c’est important dans l’épanouissement personnel. Le temps où les parcours en entreprise n’étaient faits que de pression, de stress, et d’engagement absolu est certainement révolu, bien qu’on assiste encore à des dérives de ce type, ici ou là. Ces options sont à mon avis à très court terme et on en mesure très vite les limites, y compris chez OXYLANE. Quant au secret, on cherche, mais personne ne l’a jamais vraiment trouvé… C’est tout le mystère de la construction d’une culture d’entreprise, dont les origines sont certainement à trouver dans les Hommes qui l’ont construit, mais aussi dans la puissance des valeurs défendues et soutenues au fil des ans.

Quels sont tes projets d’avenir au sein du groupe ?

Pour l’instant, j’ai encore beaucoup de projets à mener à leur terme dans mon métier actuel. Mes projets professionnels restent très ouverts : à l’international peut-être pour contribuer à l’ouverture de nouveaux pays… 

Publicités

3 thoughts on “Decathlon, a “Great Place to Work”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s