On a testé : Les Red Bull Skylines

Vous en avez sûrement entendu parler : Red Bull a investi la Nef du Grand Palais le 2 Novembre dernier, à l’occasion des Red Bull Skylines. Thomas et moi l’avons testé pour vous.

Affiche RB SkylinesC’est la deuxième fois que je me rendais au Grand Palais pour assister à un événement sportif : la première fois, c’était pour le Grand Saut Hermès, alors de l’équitation au BMX, c’était le grand écart.

Ce qui m’a surpris dans un premier temps, ce fut la queue immense et interminable avant d’entrer, où l’excitation d’une avant-première était palpable. L’audience était majoritairement masculine, mais il y avait quand même quelques familles avec des jeunes enfants, et beaucoup de jeunes, sûrement attirés par l’image de la marque Red Bull, l’exclusivité de l’événement … et par les tarifs de pré-vente qui étaient relativement abordables (20 euros) !

Dès l’entrée, la musique nous a mis dans une ambiance festive, nous faisant presque oublier que le placement était debout. L’attente a continué à l’intérieur, jusqu’à ce que les riders rentrent progressivement en scène. Pour le format de l’événement, c’était apparemment une grande première, où le show prenait une grande place par rapport au spectacle purement sportif. Un spectacle d’experts, que le commentateur (John Petit) tentait de rendre accessible au plus grand nombre, mais qui n’a pas suffit à faire disparaître ma confusion de novice.

Les modules de saut et la structure de manière générale, construite pour l’occasion, était très impressionnante, avec une multitude de « lignes » possibles permettant des combinaisons de sauts les plus folles les unes que les autres. Bien sûr, on a vu pas mal de chutes, avec au moins 3 blessés sérieux qui n’ont pas pu terminer la compétition, et ont été évacués d’urgence…

C’était donc une grande première pour moi, et forcément, j’étais impressionnée, mais Thomas, BMXeur et rideur de manière générale, a un peu déchanté lors de la présentation des riders : les plus grosses affiches, annoncées pourtant, manquaient à l’appel. Avec peu de sponsors : GoPro, DC shoes, NRJ, Metro, B’Twin et Sosh, la stratégie de Red Bull était sans aucun doute de sécuriser des partenariats qualitatifs.

Alors l’événement sportif : entre show grand public, divertissement et spectacle pour spécialistes ?

En somme, les Red Bull Skylines : un concept vendeur, qui a été très vite à guichets fermés, dans un cadre exceptionnel (le Grand Palais), mais trop spécialiste pour les novices et relevant trop du « show » selon les experts… Du coup, on attend la prochaine édition avec impatience !

Red Bull modules

Publicités

2 thoughts on “On a testé : Les Red Bull Skylines

  1. Ping: VANS DOWNTOWN SHOWDOWN : Vans réinvente le contest de skate | Les impatients du sport - Blog marketing sportif

  2. Ping: Red Bull Mini Drome, le plus petit vélodrome au monde | Les impatients du sport - Blog marketing sportif

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s